Voyance par telephone en audiotel : cassiopee-avenir.com Vous n'avez jamais été aussi proche de demain

Consultation privée

Les origines du tarot ( ou autre oracle)

Cassiopée Avenir vous révèle tout sur l’origine du tarot

 

 

Le tarot serait apparu en Italie au XVe siècle. On retrouve en effet les premières cartes de Trionfi au milieu du XVe siècle en Italie du Nord. Et le mot français « tarot » ainsi que le mot italien « tarocchi » sont cités au début du XVIe siècle. À l’heure actuelle, les cartes de tarot les plus anciennes connues sont celles peintes pour la famille Visconti. Mais voyons l’origine du tarot plus en détails avec Cassiopée Avenir…

 

La première origine italienne

Contacter un voyant par telephone en audiotel
Contacter un medium par telephone
Pour ceux qui prétendent que le tarot serait apparu d’abord en France, il faut noter que les cartes de Charles VI et de Visconti possédaient déjà les thèmes affichés sur les jeux français.

Ces jeux de tarot italiens datent alors du milieu du XVe siècle et il faut savoir que les tarots de Marseille ont clairement des points en commun avec eux.

Les « tarocchi » de Lombardie (province italienne) sont donc aujourd’hui considérés comme les prototypes des tarots récents et partagent indéniablement une origine commune.

Les premiers jeux de cartes en Europe seraient ainsi issus des jeux de cartes des Mamelouks. Plusieurs références aux jeux orientaux de Naibis, Naïbs et Nahib ont été retrouvées.

Il faut savoir également que le motif le plus connu du tarot de Marseille trouve son origine en Italie également. La feuille Cary (planche xylographiée) et six cartes du tarot italien du XVI ou XVIIe siècle présentent des images extrêmement identiques au motif du tarot de Marseille avec notamment l’absence de titre sur les cartes.

 

La première apparition en France

Tarot

Contacter un voyant par telephone en audiotel
Contacter un medium par telephone
Au XVIe siècle, deux théories s’opposent. Selon le chercheur Michael Dummett, le tarot provient des soldats lors des invasions en Italie en 1499 et 1499. Mais selon Thierry Depaulis, c’est l’ordre français qui a ramené le tarot à Milan en 1505 lors des invasions. En tout cas, le jeu français le plus ancien, actuellement conservé, est celui de Catelin Geoffroy en 1557 à Lyon. À noter que les cartes de tarot sont diffusées à cette époque grâce au développement de la xylographie qui demeurera le mode de production des cartes à jouer jusqu’au XVIIIe siècle.

 

Au XVIIe siècle, trois jeux de tarot dominent : le tarot de Paris du début du siècle, celui de Jean Noblet et celui de Jacques Viéville apparus en 1650. À noter toutefois que la popularité du jeu est en déclin dès la seconde moitié du XVIIe siècle.

 

Au XVIIIe siècle, la popularité du tarot est en forte baisse sauf en Provence et dans les zones situées aux frontières de la Suisse et de l’Allemagne. Le jeu de cartes est publié par les Cartiers, principalement dans le Sud-Est de la France. Ils vont relancer la mode du jeu grâce à leurs améliorations (abandon des enseignes italiennes pour les françaises, changement des atouts classiques en atouts animaliers ou avec des scènes pittoresques).

 

Au XIXe siècle, on trouve des tarots classiques (le tarot Lequart ou Grimaud est par exemple publié sous le nom de tarot italien) et des tarots italiens à deux têtes (Gaudais, Grimaud).

 

Au XXe siècle, une version du tirage tarot surprenant français a vu le jour par les éditions Rider. Cette version ésotérique pour la cartomancie a été créée par Arthur Edward Waite et Pamela Colman-Smith. Dans ce jeu, les atouts gardent leurs noms mais les cartes de points s’illustrent de petites scènes, s’inspirant parfois du calendrier signe astrologique. Ce jeu deviendra alors la référence et le modèle de nombreux tarots destinés à l’ésotérisme tout au long de ce siècle. Le tarot traditionnel avec ses atouts classiques et ses enseignes italiennes disparaît alors quasiment de la production. Cependant en 1930, un tirage tarot surprenant ancien est relancé par Paul Marteau qui remet à jour une version du tarot de Marseille. Basée sur différentes couleurs et sur le calendrier signe astrologique, elle connaîtra un énorme succès tout au long du XXe siècle.

0 réponse sur « Les origines du tarot ( ou autre oracle) »

Lire les articles précédents :
Voyant ou mentaliste
Voyant ou mentaliste comment faire la difference ?

Ces dernières années ont vu l’émergence de personnalités et d’artistes qui ont accédé à la célébrité pour leurs capacités de...

Fermer