Voyance par telephone en audiotel : cassiopee-avenir.com Vous n'avez jamais été aussi proche de demain

Consultation privée

L’ÂME CHOISIT SON CORPS


Cette théorie suggère que les âmes, avant de s’incarner, choisissent les circonstances de leur naissance, y compris leurs parents, pour des raisons spécifiques. Elle suppose que ces choix sont motivés par des objectifs d’apprentissage ou de croissance spirituelle, et que rien n’arrive par hasard dans la vie d’une personne.

 

Selon cette perspective, chaque individu est lié à ses parents et à son environnement familial par un lien d’âme préexistant, ce qui influence sa trajectoire de vie et ses expériences terrestres.

 

D’OÙ VIENT L’ÂME AVANT DE S’INTÉGRER EN NOUS PAR SON CHOIX ?

Dans cette vision, l’étoile des âmes est présentée comme un lieu où les âmes résident avant leur incarnation. C’est un espace intemporel où l’âme attend le moment idéal pour s’incarner dans le monde physique.

 

Pendant cette période d’attente, l’âme examine attentivement différents aspects de sa future vie, y compris des facteurs tels que la géographie, le sexe de ses futurs parents, leur religion, leur statut social, ainsi que les expériences de vies antérieures qui pourraient influencer ses choix. Cette délibération méticuleuse suggère que chaque aspect de la vie terrestre est soigneusement orchestré par l’âme avant même sa naissance, dans le but de poursuivre son évolution spirituelle et d’apprendre les leçons nécessaires pour son développement.

 

Dans cette perspective, les âmes sont envisagées comme des entités qui transcendent les notions terrestres de discrimination et de préjugés.

 

Elles examinent chaque être avec une perspective empreinte d’amour et de respect, dénuée de tout racisme ou xénophobie. L’acte de choisir son corps et ses parents est donc guidé par cette compréhension holistique de l’existence, où chaque individu est considéré comme une manifestation unique de l’univers. Cette sélection peut même se faire bien avant la naissance physique, parfois même avant que les futurs parents ne soient nés eux-mêmes. De manière surprenante, il est avancé que l’âme choisit également son propre prénom avant son incarnation. Cette idée peut défier les croyances conventionnelles selon lesquelles les parents sont les seuls responsables du choix du prénom de leur enfant, soulignant ainsi l’importance de reconnaître le rôle présumé de l’âme dans ce processus de nomination.

 

Ce paragraphe explore le concept selon lequel l’âme influence directement l’inconscient de ses futurs parents, en leur transmettant une intuition ou un sentiment profond, parfois juste avant ou après sa naissance. Cette influence subtile peut être perçue comme une sorte de guidance spirituelle qui guide les parents dans leurs décisions et leurs actions liées à l’enfant à naître.

 

De plus, la date de naissance est considérée comme un choix de l’âme, qui peut parfois être motivé par le désir d’accomplir une réparation ou de résoudre des défis karmiques avec l’un de ses parents. Dans ces cas particuliers, l’âme vient avec une mission spécifique à accomplir dans cette nouvelle vie, même si les parents ne sont généralement pas conscients de cette dimension spirituelle de la naissance de leur enfant.

 

 

L’ÂME ÉVOLUÉE

Cette notion met en lumière le concept d’une « âme évoluée » qui choisit de venir en aide à une autre âme, souvent celle de l’un de ses parents, en offrant une opportunité d’apprentissage ou de guérison à travers leur relation et leur expérience de vie commune. Cela souligne la complexité des relations familiales et la profondeur des liens d’âme qui peuvent exister au-delà de la simple parenté biologique.

 

Ce dernier paragraphe explore la possibilité pour une âme de choisir de s’incarner dans un corps avec des déficiences physiques ou mentales. Dans cette optique, ces conditions peuvent être perçues comme une expression des besoins de réparation ou comme une opportunité d’aider les parents dans leur propre cheminement spirituel et leur croissance.

 

Même si l’âme choisit son corps avant la naissance, elle conserve néanmoins la possibilité de renoncer à cette incarnation ou de se préparer à son arrivée dans le monde sous la guidance de son guide spirituel. Une fois l’enfant né, la mémoire et les objectifs de l’âme s’estompent ou passent dans l’inconscient, permettant au libre-arbitre de prendre le relais dans la vie du sujet.

 

Cette perspective invite à considérer la vie humaine comme une expérience profondément spirituelle, où les choix et les circonstances de chaque individu sont imprégnés de significations et de leçons potentielles. Elle souligne également l’idée que chaque vie, quelle que soit sa forme ou ses défis, offre des opportunités d’évolution et d’épanouissement spirituel, tant pour l’âme incarnée que pour ceux qui l’entourent.

0 réponse sur « L’ÂME CHOISIT SON CORPS ! »